Thermothérapie pour l'arthrite

La chaleur peut aider à réduire la douleur, soulager les spasmes musculaires, augmenter la capacité des muscles et d'autres tissus à étirer, et améliorer la circulation vers le tissu sous-jacent ou l'articulation.

La chaleur fonctionne en vasodilatant (dilatant) les vaisseaux sanguins. Cela augmente la circulation vers la zone où la chaleur est appliquée. La chaleur aide également à diminuer la douleur en stimulant les récepteurs sensoriels qui aident à bloquer la transmission des signaux douloureux le long des nerfs.

Lorsque la thérapie thermique est efficace

La thérapie par la chaleur peut offrir des avantages dans les scénarios suivants :

  • Pour soulager la douleur non associée à un traumatisme aigu (nouveau) ou à une inflammation aiguë (gonflement)
  • Pour soulager les spasmes musculaires et l'oppression musculaire
  • Pour améliorer la flexibilité musculaire ou l'amplitude de mouvement de vos articulations

En cas de (nouveau) traumatisme aigu ou d'inflammation aiguë (gonflement), la thérapie par le froid pour l'arthrite pourrait vous intéresser.

Si vous ne savez pas s'il faut ou non utiliser de la chaleur, demandez à votre médecin ou à votre physiothérapeute.

Quand être prudent avec la thérapie thermique

Le traitement par le froid doit être utilisé avec prudence ou éventuellement évité dans les scénarios suivants :

  • Sur une zone où la circulation ou la sensation est compromise
  • Sur une articulation aiguë enflammée ou enflée
  • Sur une plaie ouverte ou une zone infectée
  • En présence d'une tumeur maligne confirmée/cancer
  • Des affections médicales telles que l'hémophilie

Si un ou plusieurs de ces traitements s'appliquent à vous, ou si vous êtes préoccupé par la façon d'utiliser la thérapie par la chaleur en toute sécurité, consultez votre médecin ou votre physiothérapeute.

Points clés pour un traitement sûr et efficace

Il est important de se rappeler quelques points clés pour maximiser les avantages de la thérapie par la chaleur et éviter de causer des problèmes en l'exagérer :

La chaleur doit être confortablement chaude : une chaleur efficace est confortable et n'a pas l'impression de brûler la peau. Si la chaleur est trop élevée, placez une ou deux serviettes entre la source de chaleur et la partie du corps, ou retirez la chaleur.

Inspectez en permanence la zone chauffée : la zone chauffée apparaîtra rouge et peut-être moite. Si la chaleur cause de la douleur dans la zone touchée, retirez-la et ne poursuivez pas la thermothérapie jusqu'à ce que vous ayez consulté un physiothérapeute.

Utilisez des périodes égales de chaleur et de repos : la chaleur peut être réappliquée après l'avoir laissée éteinte pendant la même période que celle pendant laquelle elle a été appliquée. Assurez-vous que toutes les rougeurs ont disparu avant de réappliquer de la chaleur.

Faites attention aux coussins chauds et aux couvertures chauffantes : Ne vous allongez pas sur un sac chaud ou une couverture chauffante ! Ne vous endormez pas avec un sac chaud ou une couverture chauffante sur le corps !

Utilisez des températures sûres : les sources de chaleur ne doivent pas dépasser 45 degrés Celsius (120 degrés Fahrenheit) ; des températures plus élevées peuvent endommager les tissus en fonction de la durée de l'exposition à la chaleur.

Comment appliquer la thérapie thermique

Il existe un certain nombre de méthodes et de techniques qui peuvent être utilisées pour appliquer des traitements thermiques à la maison :