Outils du médecin

Carte Portefeuille Biologics

Infection : Les médicaments biologiques augmentent le risque d’infections graves et opportunistes. Si le patient a de la fièvre, une infection ou se fait prescrire des antibiotiques pour une infection, le médicament doit être arrêté jusqu’à ce que l’infection ait été traitée. Ces médicaments peuvent augmenter le risque d’infections rares, y compris mycobactériennes et fongiques.

Chirurgie : Les produits biologiques doivent être arrêtés avant la chirurgie car ils peuvent augmenter le risque d’infection. Le moment de l’arrêt dépend du produit biologique utilisé. Il peut être redémarré une fois que la plaie chirurgicale a guéri et qu’il n’y a aucun signe d’infection.

Vaccination : Les vaccins vivants ne doivent pas être administrés avec des produits biologiques. Les vaccins vivants courants comprennent :

  • Bardeaux et varicelle
  • Fièvre jaune et typhoïde
  • Rougeelles, oreillons, rubéole (MMR)
  • Vaccin contre la grippe intra-nasale, PAS « vaccin contre la grippe »

Autres renseignements importants sur la vaccination :

  • Vaccination contre la grippe et le pneumocoque : Recommandé pour les patients atteints de PR avant ou pendant le traitement par des ARMM traditionnels et biologiques. Le vaccin contre l’hépatite B devrait être envisagé dans les groupes à risque élevé.
  • Vaccins inactivés : Idéalement être administré avant le début du traitement par le méthotrexate et/ou le ARMM biologique, car ces médicaments peuvent atténuer la réponse immunitaire.
  • Vaccins vivants : Doit être administré au moins 2 semaines et idéalement 4 semaines avant le début du traitement par ARMM biologique. Chez les patients recevant actuellement un traitement biologique, le traitement par le produit biologique doit être suspendu et le vaccin doit être administré après un intervalle approprié basé sur les propriétés pharmacocinétiques de l’agent. Le vaccin contre le zona doit être envisagé dans les groupes à haut risque et chez les patients atteints de PR âgés de 60 ans ou plus. Le vaccin contre l’herpès zona peut être administré aux patients recevant du méthotrexate (≤ 25 mg/semaine) et/ou des corticostéroïdes à faible dose (< 20 mg par jour).

Voyage : Ce médicament est une injection auto-administrée et contient donc une aiguille. Il est nécessaire que ce produit soit transporté à bord d’un avion pendant le voyage du patient. Mon patient porte ses médicaments d’ordonnance avec des aiguilles et des seringues jetables.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter les Recommandations sur le traitement de la PR de l’Association canadienne de rhumatologie, disponibles à l’adresse suivante : https://rheum.ca.