Médicaments

Zyloprime

Zyloprim (allopurinol) est un médicament qui aide à prévenir les attaques de goutte.

Le zyloprim réduit la production d’acide urique de l’organisme en inhibant une enzyme appelée xanthine oxydase. Cette enzyme est impliquée dans le processus chimique qui produit de l’acide urique dans le corps. Les accumulations d’excès d’acide urique peuvent entraîner la goutte et les calculs rénaux.

Le zyloprim appartient à une classe de médicaments appelés inhibiteurs de la xanthine oxydase.

Prise de zyloprim

Zyloprim est disponible en comprimés oraux à 100 et 300 mg. La dose habituelle de Zyloprim est comprise entre 50 et 800 mg par jour, selon la prescription d’un médecin.

Il faut du temps pour que ce médicament fonctionne, et les patients peuvent avoir des éruptions de goutte lorsqu’ils commencent. Il est important pour les personnes qui commencent Zyloprim d’être patient et de continuer à prendre le médicament tel que prescrit par leur médecin.

Si la goutte s’éclaire pendant la prise de Zyloprim, les patients doivent consulter leur médecin afin que le flare puisse être traité avec un autre médicament.

Tests et risques importants

Tests sanguins occasionnels

Les patients prenant Zyloprim doivent subir un test sanguin occasionnel, comme l’a conseillé leur médecin. Il est important de garder une trace de la goutte, et de s’assurer que la numération sanguine, le foie et les reins sont corrects.

Risque d’interaction médicamenteuse

Les patients prenant Zyloprim ne doivent pas prendre d’azathioprine car les médicaments peuvent interagir.

Les patients doivent s’assurer que leur médecin et leur pharmacien connaissent tous les médicaments et tous les suppléments qu’ils prennent.

Consommation d’alcool

Boire de l’alcool est connu pour causer des éruptions de goutte. Les patients prenant Zyloprim sont invités à éviter complètement l’alcool.

Science

Comment fonctionne le zyloprim

Le zyloprim (allopurinol) agit en inhibant une enzyme appelée Xanthine oxydase. La xanthine oxydase est une partie cruciale d’une réaction chimique qui produit de l’acide urique dans le corps. En inhibant cette enzyme, l’effet de Zyloprim sur le corps est qu’il commence à produire moins d’acide urique.

La goutte, le type le plus commun d’arthrite inflammatoire, se produit lorsque l’excès d’acide urique dans le corps s’accumule et commence à se former en cristaux dans les articulations, les tendons et les tissus environnants. Les cristaux peuvent déclencher une réponse du système immunitaire, et son attaque entraîne les symptômes douloureux observés dans une fusée de goutte.

Zyloprim aide à prévenir les éruptions (attaques) de la goutte en réduisant la quantité d’acide urique dans le corps. L’accumulation de cristaux est réduite, et à son tour, la réponse immunitaire du corps est réduite. La goutte d’une personne devient généralement moins sévère et devrait vraiment disparaître au fil du temps car elle continue à prendre ce médicament.

Sécurité

Effets secondaires

Lorsque le Zyloprim est commencé pour la première fois, il peut augmenter les éruptions de goutte. Il est important pour les patients de continuer à prendre ce médicament car avec le temps il aidera à prévenir et à arrêter les fusées éclairantes. Les nouvelles fusées éclairantes qui se produisent après le début de Zyloprim peuvent être traitées avec un médicament différent.

Les patients prenant Zyloprim doivent subir un test sanguin occasionnel afin que leur médecin puisse s’assurer qu’il n’irrite pas leur numération sanguine, leur foie ou leurs reins.

D’autres effets secondaires possibles de Zyloprim comprennent :

  • Diarrhée et nausées — Le zyloprim peut causer de la diarrhée, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements.
  • Éruption cutanée — Le zyloprim provoque très rarement des éruptions cutanées sévères. Les patients qui développent une éruption cutanée doivent cesser immédiatement de prendre Zyloprim et en informer leur médecin.
  • Réaction allergique — Le zyloprim peut parfois provoquer une réaction allergique. Les symptômes comprennent de la fièvre, des frissons, des nausées, des vomissements, des douleurs articulaires et des éruptions cutanées. C’est rare. Les patients qui ont une réaction allergique doivent cesser immédiatement de prendre Zyloprim et en informer leur médecin
  • Interactions médicamenteuses — Zyloprim (allopurinol) ne doit pas être pris avec l’azathioprine

Les patients doivent en parler à leur médecin s’ils sont préoccupés par des effets secondaires.

Zyloprim peut être arrêté en toute sécurité sans avoir besoin d’être sevré. Les patients doivent en informer leur médecin s’ils cessent de prendre ce médicament.

L’innocuité du zyloprim pendant la grossesse n’a pas été étudiée. Les patients doivent indiquer à leur médecin s’ils envisagent de tomber enceinte ou s’ils allaitent.

Qui ne devrait PAS prendre Zyloprim

Les patients qui ne devraient PAS prendre Zyloprim comprennent :

  • Patients ayant déjà eu une réaction à Zyloprim
  • Patients prenant de l’azathioprine ou d’autres médicaments ayant des interactions possibles

Les patients qui deviennent enceintes pendant la prise de Zyloprim doivent en informer immédiatement leur médecin.

Quand appeler un médecin

Les patients doivent appeler leur médecin s’ils se sentent malades et veulent arrêter, ou s’ils vous inquiètent des effets secondaires.

D’autres raisons d’appeler un médecin pendant la prise de Zyloprim comprennent :

  • Rash
  • Éflée de goutte
  • Réaction allergique
  • Devenir enceinte ou planifier une grossesse

Vidéo

Regardez la rhumatologue canadienne Angèle Turcotte présente Zyloprim dans cette courte vidéo :