Médicaments

Colcrys

Colcrys (Colchicine) est un médicament utilisé pour prévenir et traiter les attaques de goutte. C’est une alternative aux médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Prendre Colcrys

Colcrys est disponible sous forme de comprimés oraux à 0,6 mg. Le nombre de comprimés à prendre varie en fonction de la prescription d’un médecin. Les comprimés sont généralement pris une ou deux fois par jour.

Tests et risques importants

Tests sanguins

Il est important pour les patients prenant Colcrys de subir un test sanguin occasionnel afin de surveiller la numération sanguine et de surveiller les effets secondaires rares mais possibles.

Interactions médicamenteuses

Certains médicaments ne sont pas sûrs à prendre pendant la prise de Colcrys, y compris les médicaments antibiotiques et antifongiques courants.

Les patients doivent s’assurer que leur médecin et leur pharmacien connaissent tous les médicaments et tous les suppléments qu’ils prennent.

Voici quelques exemples de médicaments qui ne sont pas sûrs à prendre avec Colcrys : la clarithromycine, la cyclosporine, l’itraconazole, le kétoconazole, la télithromycine, la néfazodone et les inhibiteurs de la protéase du VIH.

Évitez l’alcool

On sait que boire de l’alcool peut faire éclore la goutte et aggraver la situation. Il est préférable pour les patients atteints de goutte d’éviter complètement l’alcool.

Science

Fonctionnement de Colcrys

Colcrys (colchicine) est un produit naturel toxique qui a été extrait à l’origine de plantes du genre Colchicum, qui comprend certains types de fleurs.

Colcrys agit en se liant à une protéine appelée tubuline qui est importante pour la mitose, le processus par lequel les cellules se divisent et se multiplient.

En se liant à la tubuline, Colcrys empêche un processus appelé polymérisation des microtubules et empêche les cellules de se multiplier. Il est connu comme un poison mitotique ou poison fuseau.

Les globules blancs font partie du système immunitaire du corps qui se déplacent vers les zones enflammées et jouent un rôle dans les symptômes de la goutte. Ils sont un type de cellule qui se divise rapidement, et leur nombre est réduit chez les patients qui prennent Colcrys. Cela aide à briser le cycle de l’inflammation en diminuant le gonflement et la douleur associés à une attaque de goutte.

Une attaque (ou érudit) de goutte se produit lorsque l’acide urique forme des cristaux qui déposent douloureusement dans les articulations, les tendons et les tissus environnants. Les personnes atteintes de goutte éprouvent des symptômes lorsque leur système immunitaire attaque ces cristaux.

Sécurité

Effets secondaires

L’effet secondaire le plus commun de Colcrys est la diarrhée. Cela peut s’améliorer en abaissant la dose, donc les patients devraient parler à leur médecin si cet effet secondaire est un problème.

D’autres effets secondaires possibles de Colcrys comprennent :

  • Nausées et vomissements — Les colcrys peuvent causer des nausées et des vomissements.
  • Muscles — Lorsqu’il est utilisé pendant de longues périodes, Colcrys peut affecter les muscles. Les patients doivent informer leur médecin s’ils ressentent une douleur musculaire ou une faiblesse pendant qu’ils prennent Colcrys.
  • Interaction médicamenteuse — Certains médicaments ne sont pas sûrs à prendre pendant la prise de Colcrys, y compris les médicaments antibiotiques et antifongiques courants. Les patients doivent confirmer tous les médicaments qu’ils prennent avec leur médecin et leur pharmacien.

Les patients doivent parler à leur médecin s’ils sont préoccupés par l’un des effets secondaires ci-dessus.

Boire du jus de pamplemousse tout en prenant Colcrys n’est pas recommandé car cela pourrait augmenter le risque d’effets secondaires.

Les colcrys peuvent être arrêtés en toute sécurité sans avoir besoin d’être sevrés. Les patients doivent aviser leur médecin s’ils cessent de prendre ce médicament.

Colcrys n’a pas été étudié pour la sécurité pendant la grossesse. Les patients doivent indiquer à leur médecin s’ils envisagent de tomber enceinte ou s’ils allaitent.

Qui ne devrait PAS prendre Colcrys

Les patients qui ne devraient PAS prendre Colcrys comprennent :

  • Patients ayant déjà eu une réaction à Colcrys
  • Patients prenant des médicaments qui pourraient interagir avec Colcrys. Ceux-ci comprennent la clarithromycine, la cyclosporine, l’itraconazole, le kétoconazole, la télithromycine, la néfazodone et les inhibiteurs de la protéase du VIH. Les patients doivent confirmer tous les médicaments qu’ils prennent avec leur médecin et leur pharmacien.

Les patients qui deviennent enceintes pendant le traitement de Colcrys doivent en informer immédiatement leur médecin.

Quand appeler un médecin

Les patients doivent appeler leur médecin s’ils se sentent malades et veulent arrêter, ou s’ils vous inquiètent des effets secondaires.

D’autres raisons d’appeler un médecin tout en prenant Colcrys comprennent :

  • Diarrhée sévère
  • Nouvelle douleur musculaire ou faiblesse
  • Devenir enceinte ou planifier une grossesse

Vidéo

Regardez la Dre Angèle Turcotte, rhumatologue canadienne, présenter Colcrys dans une courte vidéo :